Régler le rebond de votre suspension – Suspensions 2ème partie

Le réglage du rebond d’un amortisseur joue un rôle capital dans son fonctionnement et sa capacité à encaisser les chocs successifs, petits ou gros. Le rebond gère en effet la vitesse à laquelle la suspension retrouve sa position initiale après un impact pour pouvoir correctement gérer le suivant.

Où trouver le réglage du rebond ?

Absolument toutes les fabricants de fourches suspendues et amortisseurs du marché proposent l’ajustement du rebond. Seuls les produits d’entrée de gamme font l’impasse sur ce réglage essentiel.

Pour une fourche, vous trouverez la molette de réglage en bas d’un fourreau. Elle est communément de couleur rouge chez RockShox et Fox, facile à trouver ! Certains modèles ne possèdent pas cette molette externe : vous devrez alors vous munir d’une clé Allen assez longue pour accéder en interne à la vis de réglage.

Sur les amortisseurs, vous trouverez une bague crantée rouge (Fox RP) ou argent (Rock Shox Monarch), le plus souvent couplée au levier de réglage de la compression basse vitesse.

Impact du rebond sur le ride

Le rebond va permettre à votre fourche et votre amortisseur de résister à la tentation de continuellement coller vos pneus au au sol quelle que soit la fréquence et la force des chocs subis. Il joue le rôle opposé de la compression en gérant la vitesse de retour.

Rebond trop rapide : votre vélo ne restera pas assez longtemps en contact avec le sol pour absorber ses irrégularités, faibles ou importantes. Vous subirez alors des coups de raquette à l’arrière qui désuniront le vélo. A l’avant, vous sentirez un effet de marteau-piqueur. Perte de contrôle assurée ! Pour vous faire une idée de la sensation, pensez à l’effet d’un pneu sur-gonflé.

Rebond trop lent : sur une succession de chocs, la suspension utilisera rapidement toute sa course d’enfoncement. Elle ne pourra plus gérer correctement les chocs suivants. Vous n’utiliserez donc plus qu’une infime partie du débattement, au risque de talonner.

Comment régler le rebond ?

En vous armant de patience et en faisant preuve de sensibilité ! En effet, en fonction des modèles et marques de suspensions, la modification de ce réglage est plus ou moins perceptible lorsqu’on ne fait que varier d’un cran ou deux la molette.

1. Ajustez la pression de vos pneus : et oui, un pneu sur ou sous-gonflé faussera l’impression que vous vous ferez du rebond. Choisissez donc votre pression habituelle en course ou en rando.

2. Prenez une descente test de 30 à 60 secondes: quelques virages appuyés, un saut, des racines ou des cailloux pour le petits chocs à fréquence répétée.

3. Partez des extrêmes : il est essentiel de sentir comment fonctionne la suspension avec le rebond réglé à son maximum puis à son minimum

4. Testez et testez encore : une bonne dizaine de descentes vous permettront d’ajuster progressivement le rebond jusqu’à trouver votre zone de confort. Ne faîtes pas l’erreur de régler le rebond à l’identique sur votre fourche et votre amortisseur. Leur fonctionnement diffère sensiblement. Le tout est de finir par trouver le bon équilibre avant/arrière pour que l’assiette du vélo reste équilibrée.

Rebond en descente et rebond en montée

Enfin, gardez en tête que les performances que vous demandez à vos suspensions en descente et en montrée sont opposées. En descente, vous souhaiterez que le rebond vous offre tout le débattement possible dans toutes les circonstances. En montrée, vous voudrez du grip, non un effet yoyo qui vous donne le mal de mer. Dans l’idéal, vous devriez régler un rebond plus rapide sur les parcours à profil descendant et plus lent pour les ascensions. Mais peu de suspensions offrent ce type de réglage. Par exemple, le CaneCreek Double Barrel possède un mode Climb Switch permettant de gérer ce genre de situation en ne bloquant pas la suspension en montée mais en gérant indépendamment le rebond pour cas de figure précis.

 

(Re)lisez aussi notre précédent article sur l’ajustement du SAG et le réglage de la compression de vos suspensions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *